Renesanční poslanec Paul Midy, hlavní zpravodaj digitálního zákona, chce spojit každý účet na sociálních sítích s digitální identitou, ke které mohou mít úřady přístup.

5 z 5 (1 hlas)

Je pense que c'est en vue de l'identité numérique de Davos et des CBDC (monnaies digitales des banques centrales) enfin tout ça, ça permet aussi des systèmes comme le crédit social chinoisVolal des vœux de nos sénateurs 'si ça peut sauver des vies'....

Bien sûr au niveau répression, pour eux c'est le Graal, pouvoir identifier immédiatement les gens sans passer par un juge ou un opérateur, ça serait leur rêve, inutile de vous dire tout ce qu'ils peuvent déployer à partir de cela, je vous laisse imaginer, mais toutes vos actions sur internet seront signé et fin de l'anonymat. Bien sûr c'est pour notre bien.

Pour le reste l'anonymat sur internet neexistuje (même avec un VPN), nous avons toutes et tous des adresses IP, c'est la 'base' du réseau, a partir de là, nous pouvons être identifié, ce qu'ils veulent c'est fliquer les gens et leur faire peur.

Je rappel que dans les mêmes projets ils veulent blacklister des sites directement dans les navigateurs, ce qui fait que même avec un VPN pour ne pourriez y avoir accès.

Zálohování videa

 

Zálohování videa

 

Aktualizace 20.09.2023:  Nařízení CSAR: dohled nad naší komunikací nyní probíhá v Bruselu (LQDN)

 

Zdroj: X

Doplňující informace:

 
 

Nejnovější články

Přihlaste se k odběru Daily Crashletter

Přihlaste se k odběru Crashletteru a získejte všechny nové články na webu v 17:00.

Informatique

Oranžový telefon

VSA: Shromáždění již projednává jeho rozšíření na dopravu (LQDN)

Přátelské stránky